26 Juillet 2016, il est 5h.

Je suis à Avignon, le soleil vient de se lever, et il fait encore bon à cette heure de la journée. Une contraction vient de me tirer de mon sommeil. Elle n’est pas vraiment douloureuse, mais suffisamment pour me réveiller. Je reste allongée, encore à moitié endormie. Une autre arrive 10 minutes plus tard, et je profite de ces moments où je me centre sur ma fille et moi, mes sensations et mes ressentis. Est-ce pour aujourd’hui ? Cela fait 3-4 jours que j’ai des contractions au petit matin… Je les laisse faire, préparer mon corps pour le grand jour… Je me lève un peu, je marche, je hume l’air, je regarde ma grande fille dormir…

Peu à peu la maisonnée se réveille, je sens mes contractions aller et venir, mais je peux continuer à vaquer à mes occupations, ou me reposer. Parfois elles se rapprochent, puis s’éloignent, s’arrêtent un moment. La journée continue sur ce rythme chaotique et incertain, et je laisse faire doucement, tout en restant dans ma bulle…Ce ne sera peut-être pas pour aujourd’hui ?

Finalement vers 20h, les contractions reviennent, plus présentes, et se régularisent. J’en profite pour manger, puis vers 21h, je sens que les choses se précisent. Je sens que si les contractions sont aussi fortes que celle qui vient de passer, je n’aurai plus le courage d’aller prendre la voiture ! Du coup, on part, on laisse la grande à sa marraine qui est à 5 minutes de chez nous.

Je reste dans ma bulle …

… avec ma musique et mes visualisations que j’ai enregistrées comme soutien, et le trajet passe rapidement.

Admission à l’hôpital, la distance entre l’entrée et la salle de naissance me parait interminable, je m’arrête et me laisse submerger par chaque nouvelle vague qui arrive, et je profite de chaque pause pour continuer mon chemin.

Je suis accueillie par la sage-femme, 5cm de dilatation, je m’installe dans la salle de naissance. La salle nature est disponible, je plonge avec délectation dans le bain… Les vagues s’accélèrent, je continue mes visualisations qui m’aident à passer chaque nouvelle sensation… La poche des eaux se rompt, je sens la tête de ma fille qui s’engage à l’intérieur de moi… Moment de pause, de plénitude… Puis tout s’accélère, je perds pied, je ne sais plus trop ce qui se passe, je plonge à travers mes sensations et cette nouvelle vague… je sens la tête qui appuie et qui sort, accompagnée par mon souffle… Je broie la main de mon mari… Je crie, pas de douleur, mais pour faire sortir ma force intérieure à laquelle je me connecte comme jamais auparavant… Je prends ma fille, elle est là, toute chaude, contre moi…

Je profite de ces premiers instants magiques et indescriptibles…

Et je repense à mon premier accouchement.

Sage-femme, j’étais persuadée d’être préparée. Je ne pensais pas partir en Terre Inconnue…

Et pourtant ! Je me trompais lourdement…

Je connaissais bien le côté technique, mais il me manquait l’essentiel : la partie psychique.

J’avais accueilli tranquillement le pré-travail, j’étais arrivée à la maternité dilatée à 3 cm… Et là, je m’étais laissé désarçonnée par la puissance des vagues qui revenaient, impossible de me détendre entre chaque et de passer à travers la douleur de chaque contraction. J’avais fini par demander une péridurale. Peu dosée, elle m’avait permis de bouger quand même, d’aller sur le ballon, d’accoucher sur le côté… Mais j’avais l’impression d’être passée à côté de quelque chose. J’avais très peu ressenti la naissance, et je sentais que j’avais besoin de sentir ces sensations, ce passage incroyable…

Pour cette deuxième grossesse, j’avais donc cherché d’autres pistes et découvert l’hypnose… Cela a été un déclic. C’est comme si je trouvais enfin le maillon qui me manquait, ce que je cherchais depuis si longtemps, depuis mes études de sage-femme… Et même pour ma vie en général. L’hypnose me permettait de me reconnecter à mes ressources, je savais enfin comment aller les chercher, les faire émerger pour qu’elles m’aident au quotidien et le jour de l’accouchement.

« On ne peut rien enseigner à un homme. On peut seulement l’aider à trouver ce qui est en lui. » Galilée

Avec cette deuxième naissance, je me sentais accomplie, fière et sereine ! Et je n’avais plus le choix : j’étais poussée par une nouvelle flamme intérieure : partager ce fabuleux savoir, qu’est l’hypnose, aux femmes, aux couples, qui voulaient se reconnecter à leur pouvoir intérieur, et vivre la grossesse et la naissance autrement, alignés avec leurs valeurs, à l’écoute de leur corps et de leur intuition.

Je me suis formée à l’hypnose

Auprès de David Vigneron (Institut Neolys) pour l’hypno-antalgie (gestion de la douleur) et de Constant Winnerman (EFH – Ecole Française d’Hypnose) pour l’hypnose thérapeutique.

Je continue à chaque instant de lire et de me former pour transmettre le meilleur, accompagner et offrir toutes les clés possibles à chaque couple.

Je vous guide pour laisser émerger vos ressources profondes, avec amour et subtilité, pour qu’elles grandissent et vous accompagnent sur le chemin de la naissance…

Aurélie

Ma philosophie et mes valeurs

La Joie

Fondamentalement positive, je sais que chacun a toutes les ressources en lui, qui ne demandent qu’à éclore. J’aime répandre, avec douceur, cette joie de vivre. Je suis intimement convaincue que vous aussi vous pourrez trouver vos ressources et vivre avec joie les plus beaux moments de votre vie.

La Liberté

Rêver sa vie, vivre ses rêves… Chacun peut choisir de prendre pleinement sa part de responsabilité et être libre de vivre ses décisions, ses choix et la réalisation de ses rêves les plus précieux. Choisir, accompagner et honorer l’accouchement naturel est pour moi le fondement de la liberté.

L’Amour

S’aimer et aimer les autres. L’Amour inconditionnel que je peux ressentir depuis la naissance de mes filles me guide au quotidien. Il m’a ouvert à ma sensibilité et permis de me connecter aux autres avec empathie et subtilité. Il me guide pour percevoir qui vous êtes, ce que vous ressentez, pour cheminer ensemble vers votre force intérieure, celle qui vous fait vibrer.

Le Respect

Respecter tout ce qui m’entoure, la Terre, les Végétaux, les Animaux et les Êtres humains. Favoriser l’écoute, respecter les pensées et les actions de chacun, et favoriser une communication libre, joyeuse, respectueuse et authentique.